Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 mars 2013

"Je hais les indifférents"

Samedi 12 janvier 2013

Antonio GRAMSCI à l'Assemblée Nationale, sous le bronze de Mirabeau

Extraits du prologue de 1940 :

"Ce qui advient, le mal qui frappe le monde n'advient pas tant parce que quelques uns ont voulu que cela advienne, mais parce que la masse des hommes abdique sa volonté, laisse faire, laisse s'amasser les noeuds que seule une épée pourra ensuite trancher, laisse promulguer les lois que seule une révolte pourra ensuite abroger, laisse arriver au pouvoir les hommes que seule une révolution pourra ensuite chasser..."

16:57 Publié dans Création, Littérature, Vidéos | Commentaires (1) |

Commentaires

Je trouve que l'adéquation de ce propos à vos idées est relativement faible, en comparant un projet annoncé lors de l'élection présidentielle au plan d'un despote découvert uniquement lors de son arrivée au pouvoir.

Nous parlons ici d'une proposition claire annoncée lors de la campagne par le candidat Hollande, relativement facilement réalisable d'un point de vue administratif et parlementaire.
L'abstention n'a à priori pas été exceptionnellement élevée lors de cette élection, et les électeurs ont parlé : le projet du candidat élu est celui retenu, DONT cette proposition.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par : Jean-Mi | 30 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire