23 octobre 2012

Si, c'est grave, de jouer avec l'enfant comme avec une poupée

17 NOV MARCHE SOLIDAIRE.jpgRéponse à un ami qui s'étonne que le projet de loi du gouvernement sur le mariage et l'adoption fasse tant de remous ("Est-ce si grave?", s'interroge-t-il) :

"Oui, cher D., anthropologiquement, dire que "deux hommes" ou "deux femmes", c'est la même chose pour un enfant (pour sa naissance et sa croissance) que "un homme ET une femme", c'est assez grave. Oui, philosophiquement, faire primer le désir des adultes sur le droit des enfants, c'est assez grave. Oui,  juridiquement, changer la nature du mariage civil pour permettre à certains d’y accéder au nom d’une « égalité des droits » qui nie les différences de fait, c'est assez grave. Oui, politiquement, s'efforcer de masquer l'impuissance économique du gouvernement par des évolutions sociétales qui ne touchent qu'une infime minorité de personnes, et qui aura pourtant des conséquences désastreuses sur l'ensemble de la société, c'est assez grave. Oui, humainement, en temps de crise globale prolongée, alors que toutes les familles souffrent, amplifier la précarité familiale en l'accumulant à la précarité sociale, oui, cher D., je trouve cela grave, injuste, et précisément anti-social."

Et c'est pourquoi, après le bel happening lyonnais d'Alliance Vita ce midi, je participerai le samedi 17 novembre à la Marche solidaire qu'organise, avec d'autres, l'association de protection de l'enfance, "Cosette & Gavroche", pour résister, pacifiquement mais fermement, à cet injuste et discriminatoire projet de loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption (et bientôt, des PMA et GPA) aux couples de même sexe.

Commentaires

parfait, je suis totalement d'accord. Refuser la loi sur ce type d'adoption ce n'est pas méconnaitre l'homosexualité, c'est lutter pour le respect des droit de l'enfant, de la personne enfant.

Écrit par : Orietta | 27 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire