Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 octobre 2012

Je ne suis pas dressé, je suis seulement debout

"LA LIBERTÉ POUR QUOI FAIRE ? ou la proclamation aux imbéciles", libre adaptation de La liberté pour quoi faire ? et de La France contre les robots de Georges Bernanos, par Jacques ALLAIRE et Jean-Pierre BARO, spectacle joué un peu partout en France - après lequel je cours avide depuis trois ans...

Commentaires

« Je me hâte de les dire, ces choses, parce que le temps nous est mesuré pour les dire, et qu’une fois dites, on ne les étouffera plus, parce qu’elles sont des vérités de bon sens, elles continueront de parler lorsque nos bouches seront pleines de terre, et ceux qui nous suivront les verront encore lorsque nos orbites seront depuis longtemps vides… Je suis un homme moyen resté libre. [...]
Nous sommes devant ce monde, ou plutôt nous sommes au seuil de ce monde. Il se passera bientôt facilement de notre acceptation, mais il craint encore notre refus. Il veut que nous baissions le regard sur notre travail pour que nous ne le levions pas sur lui, car comme tous les monstres, il a peur de la fixité du regard humain."

Écrit par : G. | 20 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

fier d'être impuissant!

Écrit par : bernanos roger | 23 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Moi aussi, ça fait quelques années que je ne dresse plus...

Écrit par : henri goebbels | 23 mars 2013

Répondre à ce commentaire

a-t-on le droit de dresser devant une chrétienne?
surtout après auschwitz...

Écrit par : ratzinger edmond | 23 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Notre espérance incarne et transcende le réel. Nous sommes debout par elle et non pas dressés par des maitres qui nous asservissent par des libertés inutiles.

Écrit par : Marc | 25 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire